J'écoute

J’écoute les livres

25 juin 2017

En matière de livres, toute nouvelle technologie ne s’adopte pas facilement. J’entends chaque fois la même rengaine : « pour moi, les livres, c’est le papier et rien d’autre ». Et j’avoue que j’ai tenu le même refrain avant de me mettre à la liseuse après avoir payé 50 euros d’excédent de bagages car j’emportais trop de livres en vacances…

Pour les livres audio c’était un peu la même chose, mais je m’y suis mise sérieusement récemment et j’avoue en écouter énormément aujourd’hui et adorer ce moyen de « consommer des histoires ». C’est pourquoi j’ai envie de partager aujourd’hui ce qui me plait avec les livres audio, leurs caractéristiques mais aussi des titres qui m’ont plu.

Le livre audio ?

Un livre audio c’est tout simplement un livre lu par un ou plusieurs narrateurs. Généralement ce sont des acteurs ou comédiens, mais je suis déjà tombée sur quelques livres lus par leur auteur.

On trouve un peu de tout : des romans, des livres de coaching ou de théories, etc. Du coup, il y a aussi de toutes les tailles: des livres audio de quelques heures ou d’une vingtaine d’heures pour les gros pavés.

Audible

On trouve les livres audio sous différentes formes : des CD en librairie (hé oui), des MP3 mais aussi via des applications mobiles.

J’ai choisi d’utiliser celle d’Amazon, Audible. Elle fonctionne avec un abonnement qui coûte 9,99€ par mois. Cet abonnement vous donne un crédit, et un crédit = un livre. Le premier mois d’essai est gratuit (3 mois gratuits pour ceux qui sont Amazon Premium).

J’aime cette application car elle est synchronisée avec mon iPhone et mon iPad, et le catalogue me semble assez complet. Je trouve toujours quelque chose à écouter.

Par contre, je recommande de faire attention à deux choses :

  1. Les livres audio coûtent cher. Utilisez donc votre crédit pour un livre qui coûte au moins plus que 9,99€ par mois, moi je vise ceux qui coûtent presque une vingtaine d’euros car je n’arriverais pas à mettre cet argent dans un livre audio.
  2. Un crédit par mois, quand on écoute beaucoup comme moi, c’est peu. Donc là aussi, les livres audios les plus longs sont à privilégier.

J’adorerais une formule d’abonnement où il est possible d’avoir un accès un peu plus élargi, comme un Spotify ou un Apple Music.

Je déplore aussi que les livres ne s’achètent pas directement via l’application. Il faut aller sur le site Audible/Amazon, acheter le livre et puis le télécharger dans l’application.

L’écoute ne nécessite pas d’accès à la 3G et ne consomme donc pas votre data. Et les livres téléchargés restent indéfiniment dans l’application. Il est possible d’adapter la vitesse de la lecture, plus lente ou plus rapide, pour qu’elle corresponde à ses goûts.

Quand est-ce que j’écoute des livres audio ?

Ce qui est génial avec les livres audio, c’est qu’on peut les écouter à plein de moments différents. Cela permet un accès à la lecture et aux livres très faciles. Cela m’a permis de facilement doubler le nombre de livres que je « lis ».

Par contre, écouter un livre audio ce n’est pas comme écouter de la musique. Il faut un minimum d’attention et de concentration pour bien écouter l’histoire et assimiler ce qu’on entend. On peut donc écouter un livre audio lorsqu’on effectue quelque chose qui se fait machinalement, mais l’idéal est de le faire quand notre attention est disponible. Donc n’imagine pas que le livre audio permet de faire plusieurs choses en même temps. J’ai déjà essayé et je dois alors revenir en arrière car je me rends compte que je n’ai juste rien écouté de ce que je venais d’entendre.

Mon moment préféré est dans les transports. J’ai le mal des transports, donc regarder un film ou lire un livre devient de plus en plus difficile pour moi et je n’ai pas envie de prendre des médicaments dans mes trajets quotidiens. Le livre audio est donc devenu le compagnon de mes voyages en train quotidiens, ainsi que de mes trajets à pied car je marche beaucoup. J’écoute facilement 1h par jour, d’où mon conseil ci-dessus de choisir de longs livres Ce que j’adore, surtout dans le train, c’est qu’écouter un livre me permet aussi de regarder le paysage et rester un peu attentive à ce qui se passe autour de moi.

Ensuite, j’adore écouter des livres audio le soir avant de m’endormir ou même l’après-midi en week-end quand j’ai besoin de faire une sieste. Audible a une minuterie, généralement je mets 8 minutes et il m’en faut moins pour m’endormir. C’est super efficace !

Mes dernières écoutes

Plus que l’histoire en elle-même, le critère le plus important d’un livre audio est la voix du narrateur. Si celle-ci t’énerve, alors peu importe la qualité de l’histoire, ça ne passera pas. Je prends donc chaque fois le temps d’écouter un extrait avant d’acheter un livre, et j’essaie de trouver des commentaires sur la narration pour faire mon choix avec le plus d’informations possibles.

Le sourire des femmes, par Nicolas Barreau / Lu par Damien Ferrette et Flora Brunier

C’est le premier livre que j’ai écouté avec mon abonnement Audible et je n’ai pas fait attention : il est assez court (7h32). J’ai eu un peu de mal à m’habituer à la voix de Damien Ferrette mais j’ai adoré celle de Flora Brunier. Un vrai coup de coeur.

Je l’ai acheté en vue de mon opération des yeux. Je savais que je ne pourrais pas lire ou regarder quelque chose et je devais rester une matinée en observation donc j’ai choisi un livre audio pour passer le temps plus vite.

C’est un roman un peu chick-lit, où l’on suit Aurélie, qui tombe sur un roman dans lequel elle apparaît ainsi que son restaurant. Elle souhaite prendre contact avec l’auteur, un anglais qui vit en ermite dans son cottage, mais se heurte à André, l’éditeur loin d’être conciliant. Et pour cause, c’est lui qui a écrit le livre…

Le livre des Baltimore, par Joël Dicker / Lu par Thibault de Montalembert

J’ai choisi ce livre notamment pour sa durée, 14h31 ! J’ai beaucoup aimé le premier livre de l’auteur, La vérité sur l’affaire Harry Québert, mais j’ai lu des critiques mitigées sur ce 2ème opus. J’ai donc décidé de le tester en livre audio et j’ai bien apprécié cette expérience. Je regrette un peu le manque de descriptions, il y a peu d’éléments qui inscrivent l’histoire dans une temporalité, et c’est très centré sur les personnages et la fin est un peu téléphonée. Mais la narration est agréable et j’ai dévoré ce livre audio dans le train vers Strasbourg (les 3h de trajet à l’aller et au retour sont passées très vite grâce à ce livre audio).

On suit dans cette histoire Marcus Goldman, qui était déjà le personnage principal de l’autre livre. Le côté « suspense » de cette histoire c’est que dès le départ, Marcus fait référence à un drame mais n’en dit rien de plus. Il raconte ensuite son enfance avec ses cousins, en parallèle de ses tentatives d’écriture d’un second livre après un premier best-seller, toujours en faisant régulièrement référence à « ce drame » dont on a envie de connaître les détails.

D’après une histoire vraie, par Delphine de Vigan / Lu par Marianne Epin

Ce titre de presque 9 heures d’écoute m’intriguait beaucoup, et je l’ai adoré. C’est un roman angoissant où le lecteur lui même ne sait plus ce est inventé et ce qui est réel. L’histoire est très bien lue par Marianne Epin, j’ai été prise du début à la fin et dévoré ce livre audio.

Delphine, le personnage principal de cette histoire et qui a donc le même prénom que l’auteur, raconte sa rencontre et son histoire avec L., « le cauchemar de tout écrivain ».

Le livre est suivi d’un entretien entre la narratrice et l’auteur que j’ai beaucoup apprécié aussi. Apparemment quelque chose dans le roman permet de savoir si c’est vrai ou pas avec certitude, c’est une grande-tante de Delphine de Vigan qui le lui a révélé. Mais biensûr, l’auteur n’en dit pas plus…

L’appel du coucou, par Robert Galbraith / Lu par Lionel Bourguet

Robert Galbraith est un pseudonyme de JK Rowling et cela faisait un moment que je voulais découvrir les histoires de son détective privé Cormoran Strike.

Je suis toujours en train d’écouter ce livre audio et j’ai parfois un peu de mal avec la voix du narrateur, surtout lorsqu’il change de voix pour faire parler d’autres personnages. Elle est parfois trop rauque, ou parfois trop faussement fluette. Mais j’aime l’histoire, j’aime assez bien les histoires policières donc je continue mais je ne l’écoute pas aussi assidûment que je ne l’ai fait pour les deux titres ci-dessus.

J’ai aussi l’impression que l’histoire est plus « costaude », la narration moins fluide pour de l’audio et il faut pas mal de concentration pour bien suivre l’histoire.

***

J’espère que cet article t’aura plu et donné envie de découvrir des livres audio. Et si tu le fais déjà, n’hésite pas à partager tes titres favoris Cela me sera utile pour une prochaine lecture !

 

 

 

  • Aurore Bénard

    Je m’étais inscrite sur audible aussi. Notamment pour écouter les livres pendant mon trajet de retour à la maison en voiture ~45 min.
    Je me suis vite désinscrite, car je trouvais l’offre pas assez intéressante. Il me faudrait 2-3 livres par mois… Et comme je n’avais pas envie de me couper un bras, je suis retournée sur mes playlists de Google Music